Point sur les normes électriques pour l'extérieur

    normes électriques extérieur

    L'électricité extérieure est soumise à des normes strictes déterminées par la norme NF C 15-100 qui s'applique à tous travaux et matériels électriques réalisés et vendus en France. Votre installation devra par exemple être étanche afin d'éviter l'infiltration de pluie et d'humidité, qui sont deux facteurs de court-circuit.

    Câbler son installation électrique extérieure

    Comme nous l'avons vu, l'électricité et l'eau font rarement bon ménage. Il est préférable d'enterrer un maximum les câbles d'alimentation passant dans le jardin. C'est pourquoi il est conseillé de prévoir des gaines extérieures dès la construction de la maison. Il sera ainsi plus facile de creuser des tranchées sans laisser de trace dans votre jardin. Cela reste possible lors de rénovations ou pour l'ajout d'un dispositif extérieur, mais avec le risque d'engendrer un coût supplémentaire.

    L'enfouissement des câbles doit protéger l'installation de l'eau mais aussi des chocs potentiels et des défauts pouvant être causés par le vent. Les normes électriques d'extérieur imposent d'enterrer les câbles à l'intérieur d'une gaine (le plus souvent rouge) dans une tranchée de 60 cm de profondeur et à distance de toute canalisation métallique (gaz et eau à 20 cm de distance au minimum).

    La protection de son installation

    Afin d'assurer l'étanchéité d’une installation, les normes électriques NF C 15-100 obligent l'utilisation de matériel IP 44. L'objectif de cette codification est de définir le niveau de résistance de l'appareil électrique contre les attaques solides et liquides. Le premier chiffre indique l'indice de résistance face au corps solide, le second chiffre correspond à l'indice de résistance du produit contre les liquides. Plus l'indice est élevé, plus la protection sera importante.

    Au niveau de la protection des biens et des personnes, il est important de bien relier chaque prise de courant et éclairage extérieur à la terre afin de prévenir tout défaut d'isolement. Comme pour une installation électrique intérieure, les appareils devront être reliés à des disjoncteurs. Pour plus de protection, l'installation électrique extérieure doit être séparée de l'installation intérieure par un disjoncteur différentiel 30mA.

    Les choses à savoir

    Pour vous faciliter la vie, il est conseillé pour l'éclairage extérieur d'installer un interrupteur à voyant témoin à l'intérieur. Un tel dispositif vous permet de voir directement si la lumière est allumée sans avoir besoin d'ouvrir la porte ou les volets.

    Vous avez également la possibilité d'utiliser des balises ou appliques solaires pour délimiter une terrasse, un passage ou encore pour éclairer un parterre de fleurs. Avec ce type d'éclairage, vous n'aurez alors pas besoin de tirer des câbles électriques ou encore de poser des disjoncteurs supplémentaires. Avec une bonne connaissance des normes électriques, il est possible de réaliser des installations pratiques et efficaces selon vos besoins.

    Laisser un commentaire